ISTA


retour

L’Histoire Auguste. Les païens et les chrétiens dans l’Antiquité tardive
Auteur : Stéphane RATTI
Lieu d'édition : Paris
Année de parution : 2016
Nombre de pages : 348p.
ISBN : 9782251445762
Format : 15 x 21,5 cm
Langue : Français


[Sommaire]
Partie I
Païens et chrétiens dans l'Antiquité tardive
1. L'arsenal des lettres latines
2. Païens et chrétiens au IVe siècle : points de résistance à une doxa
3. Les ancêtres d'Émile Ajar
4. Saint Augustin sur scène
5. Saint Augustin grammairien et philosophe
6. Saint Augustin a-t-il voulu interdire le Querolus ?
7. Le Diptyque des Nicomaques et des Symmaques au cœur de la polémique pagano-chrétienne
8. Culture et urbanisme dans l'Antiquité Tardive : à propos de deux ouvrages récents
9. Rutilius Namatianus : Jérôme Carcopino avait raison !
10. À propos de F. Paschoud, Eunape, Olympiodore, Zosime
11. Jean d’Antioche et ses sources latines

Partie II
L’Histoire Auguste aujourd’hui
12. Mon Histoire Auguste
13. 394 : fin de la rédaction de l’Histoire Auguste ?
14. La date et la diffusion de l’Histoire Auguste
15. L’Histoire Auguste et les provinciaux, entrailles de l’État
16. Herennianus dans l’Histoire Auguste, Flavius Pollio Flavianus et Nicomaque Flavien senior
17. Historia Augusta contra christianos. Recherches sur l’ambiance antichrétienne de l’Histoire Auguste (avec J.-F. Nardelli)
18. La signification antichrétienne des oracles de Virgile dans l’Histoire Auguste
19. L’Histoire Auguste et les Barbares
20. Zénobie

Index

[Contents]
Le monde changea-t-il du tout au tout au cours de la période de l'Antiquité tardive après la victoire du christianisme sous l'empereur Théodose (379-395) ? Les païens ont-il assisté, passifs et résignés, à la mort lente des anciens dieux et de la vieille et brillante culture classique ?
L’appréhension de cette période par la communauté scientifique des spécialistes et dans le monde plus large des lettrés et des hommes de culture subit depuis quelques années d’importantes révisions. Les formes que prit ainsi le combat des derniers païens contre le pouvoir chrétien doivent être réévaluées.
Les relations entre les païens et les chrétiens dans l’Antiquité tardive ont baigné, en effet, dans un climat scandé par de multiples polémiques qui agitaient le monde des lettres mais aussi celui de l’art.
Au cœur de ces débats se dégagent notamment les hautes figures de saint Augustin et de son contemporain, Nicomaque Flavien senior, auteur de la mystérieuse Histoire Auguste.
Les vingt chapitres de l’ouvrage portent sur les relations paganochrétiennes aux IVe et Ve siècles un regard neuf qui insiste en particulier sur la tentative de réhabilitation des libertés perdues d’essence religieuse menée par l’aristocratie païenne de Rome au tournant de ces deux siècles cruciaux dans l’évolution du monde antique.