ISTA


retour

Dialogues d'Histoire Ancienne. Vol. 42 N°2
Lieu d'édition : Besançon
Année de parution : 2016
Nombre de pages : 343p.
ISBN : 9782848675718
Format : 16 x 22cm
Langue : Français

Cairn
Persee
PUFC

[Sommaire]
† Charalampos Orfanos (1964-2016) p. 9-10

Cyrielle Landrea, Lucia Rossi, Introduction p. 13-24
Lucia Rossi, Préambule. Caius Munatius Faustus, l’Augustalis et paganus pompéien aux deux tombeaux p. 25-40
Silvia Bussi, Entre codification et diversification : le clergé égyptien d’époque gréco-romaine et sa prétendue identité p. 41-58
Julien Dubouloz, Renaud Robert, Les banquets publics à la fin de la République : usages sociaux, espaces et représentation p. 59-84
Robinson Baudry, La dénomination des adoptés à la fin de la République romaine. Décodification d’une pratique sociale ? p. 85-102
Hélène Rougier, L’identité professionnelle et l’expression du métier dans l’épigraphie portuaire occidentale : différents niveaux de codification p. 103-121
Irune Valderrabano Gonzalez, Atalanta e Hipólito: la negación agreste del matrimonio griego p. 125-154
Ramón Járrega Domínguez, Personajes foráneos en la epigrafía de las ánforas Pascual 1 y Oberaden 74. Aproximación a los cambios en la gestión de la producción vinaria en la Hispania Citerior en época de Augusto p. 155-190
Diego Piay Augusto, Le lieu d’enterrement de Priscillien p. 191-210

Esclavage et dépendance. Chronique 2016 p. 211-216
Chronique d’Orient. Chronique 2016 p. 217-252
Regards sur les publications helléniques. Chronique 2016 p. 253-263
Actualités p. 265-321

Descriptif du collectif
  • Auteur : Silvia BUSSI
    Entre codification et diversification : le clergé égyptien d’époque gréco-romaine et sa prétendue identité
    [Résumé]

    Les papyrus grecs et démotiques concernant le clergé égyptien ne permettent pas de l’envisager comme un corps ayant une identité sociale commune. C’est plutôt dans le domaine culturel, de préservation de la tradition religieuse égyptienne, qu’il faut chercher les éléments identitaires du clergé autochtone, notamment dans les associations cultuelles. Codifiées par la volonté du clergé et des fidèles, elles sont l’expression d’un sentiment identitaire commun qui touche au noyau le plus profond de la civilisation égyptienne : ses dieux et sa conception de l’au-delà.

  • Auteur : Lucia ROSSI
    Préambule. Caius Munatius Faustus, l’Augustalis et paganus pompéien aux deux tombeaux
    [Résumé]

    Le présent article développe l’étude des monuments épigraphiques de l’affranchi C. Munatius Faustus, conservés dans deux nécropoles pompéiennes et dans le désert Oriental égyptien. Après un examen approfondi des informations textuelles, notamment du vocabulaire et des formulaires, l’auteur étudie les spécificités matérielles des monuments épigraphiques, notamment l’iconographie et le contexte topographique. Ces éléments permettent en effet de reconstituer les pratiques sociales de certains acteurs du corps social et les processus de leur codification en un ensemble de savoirs sociaux.

  • Auteurs : Julien DUBOULOZ, Renaud ROBERT
    Les banquets publics à la fin de la République : usages sociaux, espaces et représentation
    [Résumé]

    Le but de cette communication est de montrer comment archéologie, sources écrites et iconographiques peuvent s’éclairer mutuellement quand on veut saisir la sociabilité des notables provinciaux. En effet, à la fois éphémères et usuelles, les manifestations de cette sociabilité laissent peu de traces matérielles et, sauf justement lorsqu’elles passent les limites de ce qui est admis, elles marquent rarement les esprits des contemporains. Le banquet, en tant que moment de sociabilité est sujet à une codification, à la fois morale et légale ; dans le même temps, la multiplicité des formes de banquets, des fonctions qui lui sont dévolues selon les circonstances, rend cette pratique particulièrement délicate à réglementer.

  • Auteur : Robinson BAUDRY
    La dénomination des adoptés à la fin de la République romaine, décodification d’une pratique sociale ?
    [Résumé]

    Les règles de la nomenclature romaine étaient strictement codifiées à l’époque républicaine, notamment celles de la nomenclature adoptive. Elles se seraient assouplies à la fin de cette période, au point que l’on a pu parler de « flexibilité de la nomenclature » des adoptés. Faut-il dès lors parler de décodification d’une pratique sociale ? Cet article se propose tout d’abord de circonscrire ce phénomène, en différenciant la nomenclature et la dénomination. Il apparaît ainsi que si les formes de la nomenclature ont évolué, ce sont surtout les modes d’expression de la dénomination qui ont connu une importante diversification. Ces deux processus doivent être mis en relation avec l’évolution de l’identité familiale des aristocrates.

  • Auteur : Hélène ROUGIER
    L’identité professionnelle et l’expression du métier dans l’épigraphie portuaire occidentale : différents niveaux de codification
    [Résumé]

    À travers l’étude d’inscriptions relatives aux métiers portuaires issues de six cités, l’article vise à déceler dans les noms de métiers les traces d’identités professionnelles. Ces dernières reposent sur des signes, des « codes » de reconnaissance établis par les professionnels eux-mêmes ou bien par d’autres types d’acteurs, comme les collèges ou les autorités publiques. Il s’agit de tenter de saisir la nature de ces signes et l’influence qu’ils peuvent avoir au sein du milieu professionnel.

  • Auteur : Rámon JÁRREGA DOMÍNGUEZ
    Personajes foráneos en la epigrafía de las ánforas Pascual 1 y Oberaden 74. Aproximación a los cambios en la gestión de la producción vinaria en la Hispania Citerior en época de Augusto
    [Résumé]

    En este trabajo se estudia la aparición de nuevos tipos de ánforas vinarias (Pascual 1 y Oberaden 74) en la costa Este de la Hispania Citerior y su relación con el cambio de régimen representado por la llegada al poder del emperador Augusto. Por otro lado, la epigrafía anfórica nos sirve para considerar la presencia de propietarios fundiarios procedentes de Italia y de la Galia Cisalpina; el hallazgo de diversas marcas referentes a ciertos Iulii, quizás libertos imperiales, sirve para plantear la presencia de posibles propiedades imperiales en la zona, o en todo caso, de la existencia en la misma de intereses imperiales que pudieron ser gestionados por estos libertos.

  • Auteur : Diego PIAY AUGUSTO
    Le lieu d’enterrement de Priscillien
    [Résumé]

    Depuis que Louis Duchesne avança l’idée que les restes de Priscillien pourraient reposer dans le sépulcre de l’apôtre Jacques, plusieurs spécialistes ont proposé de nombreux lieux qui auraient pu accueillir cette dépouille. Mais les solutions proposées au fil du temps manquaient de rigueur scientifique et, à plusieurs reprises, un site énigmatique daté du IVe siècle ou la présence d’un sépulcre datant de cette période ont été considérés comme des arguments suffisants pour voir dans ces endroits le lieu d’enterrement de Priscillien. Cependant, jusque-là, le problème n’a pas été abordé avec objectivité et les faibles références documentaires ainsi que le silence de l’archéologie ont semblé constituer d’insurmontables obstacles…

  • Auteur : Irune VALDERRÁBANO GONZALÉZ
    Atalanta e Hipólito: la negación agreste del matrimonio griego
    [Résumé]

    En el presente artículo proponemos una aproximación a los esponsales helenos tomando como punto de partida dos personajes míticos, mujer y varón, con una característica común: su empecinada negación del matrimonio. Atalanta e Hipólito son dos jóvenes cazadores y devotos de la diosa Ártemis, cuya pretensión por mantenerse vírgenes les ancla a un estatus liminar y fronterizo imposible de perpetuar en el tiempo. Sin realizar los ritos de paso pertinentes, los dos jóvenes no se preparan para su inclusión en la polis ni en el matrimonio. Huyendo de las bodas, los dos cazadores bloquean el tránsito de la παρθένος a la γυνή, y del ἔφηβος al ciudadano. A través del estudio de ambos mitos conoceremos aspectos rituales y sociales de las bodas griegas y analizaremos los elementos que lo conforman. Así, alcanzaremos la significación social del matrimonio heleno a través de su negación.