Cette intervention de séminaire vise à examiner les transformations majeures que le numérique a introduit dans les pratiques d'écriture et les questions que posent ces transformations du point de vue de la mémoire, du plagiat, du support, entre autres choses. Il s’agit aussi d'interroger le sens du retour de l'oralité dans l'écriture, si celle-ci est définie comme une mise au silence de la langue parlée. Ce retour de l'oral par la technologie, cette "reconnaissance vocale", est-elle une négation de l'effort d'abstraction que constituait l'invention de l'écriture ? On parlera donc entre autres de Socrate pour qui le livre est une gêne, de Saint Augustin frappé de voir Saint Ambroise lire silencieusement, de l'invention de la ponctuation, des tablettes (anciennes et modernes)…