Ce projet de recherche-valorisation, dans lequel l’ISTA joue un rôle éminent, figure parmi les lauréats 2018 du 2e appel à projets ISITE-BFC en tant que projet de recherches interdisciplinaires, pour une durée de 36 mois. Le projet réunit une trentaine de chercheurs issus des universités de Bourgogne, de Franche-Comté (UBFC), des organismes nationaux de recherche actifs en Bourgogne et en Franche-Comté  (INRAP, CNRS) et le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie (MBAA) de Besançon. Les principaux laboratoires de recherche impliqués dans le projet sont

  • Pour l’UFC, ISTA (EA 4011) et Chonoenvironnement (UMR 6249).
  • Pour l’UB l'UMR 6298 ARTEHIS et le FRE CNRS 2005 Laboratoire LE2I. 
  • · Co-direction du projet: Bassir AMIRI (UFC-ISTA) et Sabine LEFEBVRE (uB-ARTEHIS)
    ·  Etablissement coordinateur : Comue Université Bourgogne Franche Comté
  • · Région du projet : Bourgogne-Franche-Comté
  • · Axe ISITE : 2 – Territoires, environnements, Aliments
  • · Durée du projet : 3 ans

Le projet de recherche Sequania : Territorial identity and patrimonial dynamics (SequaniaID) vise à approfondir notre connaissance du territoire séquane, de ses limites, de son organisation, de sa population et de ses habitudes. La réalisation de ce projet repose sur un travail de collecte, d’indexation, d’analyse et de restitution des données en recourant aux outils numériques (base de données, technologies 3D) afin de permettre également une valorisation des archives, des sites archéologiques, des documents numismatiques et épigraphiques, dont l’existence doit assurer, aux chercheurs comme au grand public, l’opportunité de retracer l’histoire d’une région, l’articulation entre les échanges – économiques, culturels, humains – locaux, régionaux et provinciaux et l’éventuelle constitution d’une identité séquane au sein de l’empire romain.

Historiens, archéologues, épigraphistes, géologues se trouvent ainsi placés au cœur de problématiques qu’affronte aujourd’hui la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté en ce qu’ils peuvent montrer comment s’organisent dès l’époque romaine les échanges entre cités voisines, comment se constituent des réseaux économiques et culturels, autant de défis toujours d’actualité. Ce projet s’inscrit ainsi dans la tendance la plus actuelle des recherches tournées vers l’avenir à partir de questions qui touchent le passé. Comment préserver, restaurer, modéliser des édifices, des supports épigraphiques et numismatiques, comment rendre compte de la physionomie d’un territoire refaçonné par le temps pour mettre à disposition de la communauté scientifique et du public un patrimoine constitutif d’une histoire commune ? Quelles méthodes interactives imaginer pour partager ce savoir avec le plus grand nombre tout en garantissant la valeur scientifique de ces savoirs promis à une large diffusion ? Telles sont les questions auxquelles l’ensemble des chercheurs engagés dans ce projet et issus d’horizons divers va s’attacher à répondre en abordant l’étude du territoire séquane par le biais d’une réévaluation et d’une confrontation des sources disponibles rendues possibles par la prise en compte de la multiplicité des approches épistémologiques sur le sujet. Une partie des résultats seront présentés au grand public dans le cadre d'une exposition au Musée de Besançon.  

L'Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité (ISTA) investit autour les axes suivants :

Restititution d'une zone de franchissement du Doubs (pont de Pontoux)

Etude des monnaies de fouille découvertes à Besançon (catalogue exhaustif de ces monnaies, environ 400 exemplaires, issues des fouilles récentes et bien documentées de Besançon  et Master class de Numismatique)

Analyse des pierres et des décors sculptés de la Séquanie (identification des ateliers et des sculpteurs à l'origine des blocs étudiés comportant des éléments figurés ; observation de la sculpture et de la statuaire anépigraphe des civitates avoisinantes pour confrontation avec la situation du territoire séquane).

Analyse de la société séquane à travers les inscriptions (publication d’un corpus épigraphique de la Séquanie)

Elaboration de ressources interactives permettant de reconstituer l’organisation du territoire séquane et son évolution