L’ISTA vient d’obtenir le projet européen Sliding Doors (EACEA-52-2019-1 / 625532) porté et piloté par Frédéric Spagnoli. Ce projet, d’un budget de 150 000 Euros financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022, regroupe 12 partenaires issus du monde universitaire et de la société civile de 9 pays européens différents : l’ISTA, chef de projet, le département de sciences politiques et de sciences de la communication de l’université d’Oradea en Roumanie, la Fondazione Roberto Marini Oltre il Secolo Breve de Pistoia (Italie), l’association Rede Inducar dont le siège est à Porto (Portugal), l’association des Italiens « Rino Zandonai » de Tuzla (Bosnie-Herzégovine), la faculté de droit de l’université de Florence (Italie), la Mahatma Gandhi Human Rights Organisation de Budapest (Hongrie), le Foyer de Molenbeek-Saint Jean et son musée des migrations à Bruxelles (Belgique), la Stichting Culturissima d’Amsterdam (Pays-Bas), le centre ERDISC (Equip de Recerca en Diversitat i Inclusió en Societats Complexes) et la Càtedra d’Educació Comuntària de l’Université Autonome de Barcelone (Espagne), l’association Miroirs de Femmes – Reflets du Monde de Besançon et l’association Trentini nel Mondo de Trente (Italie).
L’objectif de ce projet est d’analyser dans une perspective socio-historique large les processus d’intégration des migrants. Il s’agit d’appréhender ces problématiques en combinant travaux universitaires et société civile et en impliquant les habitants de 9 pays européens dans le but de fournir, à la fin du projet, des recommandations aux différentes institutions européennes.
Le projet s’organisera en six volets :
1) formation : à travers des webinaires et une université d’été à Besançon (juillet-août 2021), sessions de formation à l’histoire des migrations de l’Antiquité à nos jours, des routes migratoires, du travail forcé et de l’esclavage vers et à l’intérieur de l’Europe ;
2) enquêtes sur le terrain : entretiens avec des citoyens immigrés et des visiteurs de sites et de musées consacrés aux migrations afin d’identifier les bonnes pratiques ;
3) analyse des résultats par le réseau des partenaires. Débats et présentations des résultats dans des ateliers rassemblant des propositions sur les résultats du projet et ses recommandations ;
4) diffusion des résultats par des publications scientifiques internationales mais aussi par un site internet, une exposition multimédia itinérante, une présence active sur les réseaux sociaux et une application pour smartphone ;
5) colloque : événement international à Besançon (août 2022) durant lequel les participants valideront les résultats de la recherche ;
6) restitution et mise en application des résultats : avec la contribution des députés européens déjà impliqués, présentation des recommandations lors de conférences de presse tenues dans les trois capitales du Parlement européen et à Rome. Dans 4 pays promoteurs, soutenu par les jeunes du Corps européen de solidarité, activation de bureaux de conseil / orientation pour apporter un soutien concret aux immigrés

 

 

logosbeneficaireseuropeforcitizensleft 0