Umbria (Italie)

Arna territoire 77x100La connaissance d'Arna dans la vallée de Petrignano s'appuie sur les données épigraphique, un cippe de frontière de la colonie d'Hispellum et une inscription relative à un tribun de la XVIe légion patron d'Arna et appartenant à la famille des Graniani d'Hispellum (CIL XI 5291). La frontière entre Pérouse dont Arna était un oppidum et Assise court toujours le long de la route entre ces deux villes. Des centuries de 20 "actus" sont divisées en deux par des "rigores" orientés Nord-Sud. Au centre de la vallée selon une direction Est-Ouest on peut retracer le "kardo maximus" qui, sur le tronçon Collestrada-Ospedalicchio, correspond à l'actuelle route nationale centrale ombrienne ("La Traversa" sur notre document).

Asisium reseauCentur ValOmbrieNord 78x100Le territoire Asisium s'interpose sur 9 Km entre Hispellum et Arna. Cette cité a fait l'objet, après la guerre de Pérouse, d'assignation de terres à des vétérans selon une trame régulière analogue à la "pertica" d'Hispellum. Depuis la cité se développe un triangle de voies, comme à Hispellum et à Mevania, dont la voie médiane constituait certainement le "decumanus maximus". Comme à Hispellum, le "decumanus maximus" est bordé de deux "rigores" distants de 8 "actus" materialisés sur le terrain par un "iter". Dans la "pars dextra" on trouve des centuries de 20 "actus. Les routes latérales du triangle sont des voies de communication entre les centres -Asisium, Urvinum Hortense et Vettona- et les lieux de culte.

Hispellum hydro marroggia 34x100Les terres attribuées à la colonie d'Hispellum était inscrites dans le "Liber Beneficiorum" (Hygin, "De limitibus" ; Pline le Jeune, Lettres, VIII, 8, 6) comme des terres données par Auguste près des sources du Clitumne, dans des territoires éloignés de la frontière de la colonie. L'élément dominant de l'orientation de la "pertica" est le torrent Marroggia, séparé du Clitumne et canalisé selon un parcours parfaitement rectiligne au moment des assignations coloniales. La "pertica" semble organisée selon trois grandes "strigae" dans une centurie de 20 "actus", ultérieurement subdivisée en rectangles de 10 sur 20 actus. Les bandes devaient s'étendre sur une longueur maximale de 13 centuries. Sur les "kardines" sont attestés des vestiges archéologiques, notamment près de Santa Maria di Pietra Rossa où convergent la via Flaminia du Piémont et la via Flaminia de la vallée.

Sous-catégories