Actualités de l'Antiquité

« L’ISTA soutient l’association Antiquité-Avenir, réseau de 38 associations liées à l’Antiquité, qui organise  la manifestation, qui aura lieu en Sorbonne (amphithéâtre Richelieu), sous forme de rencontre scientifique-débat,   sous le haut patronage, à ce jour, du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de l’Académie française, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

Sur le site participatif, il est possible de repérer toutes les informations essentielles et de poser des questions qui seront répercutées aux intervenants des 8 et 9 juin : http://www.ega2018.org/

  1. N. B. : pour accéder à l’amphithéâtre Richelieu il sera nécessaire de s’inscrire sur le site http://www.ega2018.org/ et de présenter l’invitation en PJ accompagnée d’une pièce d’identité – plan Vigipirate) »
  2. Programme. Affiche. Présentation

Colloque de Clermont-Ferrand, Statuts personnels et main-d’œuvre en Méditerranée hellénistique  (17-18
mars) http://chec.univ-bpclermont.fr/article468.html http://transfers.ens.fr/article507.html 

Journée d’étude de la SFAC (Société Française d’Archéologie Classique) intitulée « Pratiques d’ateliers : du coroplathe au bronzier », organisée le 12 mars 2016 à l'INHA (salle Vasari).

 → Programme

Appel à contribution pour la journée d'étude ‘Jeunes Chercheurs’ Domestiques et Domesticités. Servir un maître de l'Antiquité à nos jours qui se tiendra à l'Université de Grenoble le 25 mars 2015. Appel

« De vieilles forteresses sans nom et sans histoire », par Marie-Pierre Dausse (Université de Paris 8).
Conférence de la SFAC, le samedi 14 novembre 2015 à 15h à l'INHA, Paris (salle W. Benjamin).

Résumé

Comment renouveler ce constat du voyageur Alfred Gilliéron quand il découvre l’Épire à la fin du XIXe siècle ? Si les monographies sur les fortifications se multiplient, la Grèce du nord-ouest semble quelque peu délaissée. Les conditions d’exploration de ces régions très montagneuses restent difficiles, mais les efforts conjugués des archéologues grecs et albanais ont permis de réelles avancées depuis quarante ans. Les ouvrages fortifiés permettent de découvrir une « autre Grèce » chère à Pierre Cabanes, de mieux comprendre l’organisation particulière en ethnè et la vie de populations surtout transhumantes.

Plus d'informations sur le site de la SFAC : http://www.sfac-info.fr/