Publication du Groupe Interdisciplinaire du Théâtre Antique et de l’Université Paul-Valéry (Montpellier), les Cahiers du GITA (CGita) ont été créés par Paulette Ghiron-Bistagne, puis dirigés par Alain Moreau, Pierre Sauzeau, Marie-Pierre Noël. Le premier numéro, intitulé Melpomène 84 : mélanges interdisciplinaires sur la tragédie grecque a été publié en 1985. De 1985 à 2011, sont parus plusieurs volumes hors-série et 18 numéros thématiques : 

2 : Medeia, 1986 ; 3 : Anthropologie du théâtre antique, 1987 ;  4 : Transe et théâtre, 1988 ; 5 : Thalie. Mélanges interdisciplinaires sur la comédie, 1989 ; 6 : Realia. Mélanges sur les réalités du théâtre antiqueArchéologie, épigraphie, anthropologie, littérature, 1990-1991 ; 7 : Les Perses d’Eschyle, 1992-1993 ; 8 : Femmes fatales, 1994-1995 ; 9 : Panorama du théâtre antique. D'Eschyle aux dramaturges d'Amérique latine, 1996 ; 10 : Les « Choéphores » d’Eschyle, 1997 ; 11 La tradition créatrice du théâtre antique, vol. 1, 1998 ; 12 La tradition créatrice du théâtre antique, vol. 2, 1999 ; 13 Bacchanales, 2000 ; 14 D’un genre à l’autre, 2001 ; 15 Le chœur dans la tragédie grecque. Les « Oiseaux » d’Aristophane, 2002-2003 ;16 : « Philomythia ». Mélanges offerts à Alain Moreau, 2008 ; 17 Le rire d’Aristophane, 2010 ; 18 Une journée à Cyrène. Lecture du Rudens de Plaute, 2011. 

Désormais édités par les Presses Universitaires de Franche-Comté et codirigés par Michel Fartzoff et Marie-Pierre Noël, dans le cadre d’une coopération entre les équipes ISTA (Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité – EA 4011) de Besançon et CRISES (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales – EA 4424) de Montpellier, les CTA (= CGita n.s.) demeurent à ce jour la seule revue française consacrée au théâtre antique et à sa réception

Chaque numéro est construit autour d’un thème fédérateur (étude d’une pièce de théâtre ou d’un mythe théâtral), enraciné dans le théâtre grec et latin, mais tenant égalementcompte d’une perspective comparatiste, à la fois synchronique et diachronique : le théâtre antique se trouve ainsi replacé dans son contexte d’énonciation originel, et dans l’histoire des interprétations, des mises en scène et des réécritures qu’il n’a cessé de susciter, de l’antiquité à nos jours. 

Cette revue s’adresse donc à un vaste public : à tous les spécialistes de l’antiquité gréco-romaine et de sa réception, mais aussi à tous ceux qu’intéressent l’histoire du théâtre occidental, ses formes et ses pratiques. 
 
Mots-clés : théâtre antique ; tragédie ; comédie ; drame satyrique ; poétique ; formes dramatiques de la parole ; dialogue ; réception. 
 
Deux volumes ont été publiés : 
CTA 1 (= CGita n. s. 19) : « Météôrosophistai »Contribution à l’étude des « Nuées » d’Aristophane, Christophe Cusset, Marie-Pierre Noël (éds), 2015. 
CTA 2 (= CGita, n. s. 20) : Médée. Versions et interprétations d’un mythe, Aurélien Berra, Blandine Cuny-Le Callet, Charles Guérin (éds), 2016.  
 
Volumes à paraître : 
CTA 3 (= CGita n. s. 21) : Autour du mythe de Thésée : Tradition, Transferts, Transmissions (Antiquité – Renaissance – époque moderne), Agnès Lafont, Marie-Pierre Noël, Pierre Pontier (éds).
CTA 4 (= CGita n. s. 22) : Images et voix antiques du silence – Immagini e voci antiche del silenzio, Maria Silvana Celentano, Marie-Pierre Noël (éds).

 

 

À partir de 2015, la collection ISTA accueille les Cahiers du Théâtre Antique (CTA), revue annuelle qui succède au Cahiers du GITA (Groupe interdisciplinaire du théâtre antique). Cette revue est placée sous la responsabilité de Marie-Pierre Noël (CRISES EA 4424 – université Paul-Valéry Montpellier III) et de Michel Fartzoff (ISTA EA 4011 – université de Franche-Comté).

Le Groupe Interdisciplinaire du Théâtre Antique, le GITA, a été fondé en novembre 1982 à l’Université Paul-Valéry de Montpellier. Ce groupe de recherche international a été associé au CERCAM puis à CRISES. Les résultats de ses travaux et activités scientifiques ont été publiés jusqu'en 2015 dans les Cahiers du GITA. Le premier numéro s'intitulait Melpomène 84 : mélanges interdisciplinaires sur la tragédie grecque.

Le premier numéro des CTA (GITA n° 19, nouvelle série n° 1) avait pour titre Météôrosophistai. Contribution à l’étude des “Nuées” d’Aristophane.